Début mai 2016, Aline, Line, Zoé et Marlies se sont rendues au nord du Bénin pour rencontrer leurs sœurs béninoises impliquées dans le projet ‘Girl Power’ de Plan. Un projet que les quatre jeunes Belges soutiennent en participant au Fisherman’s Friend StrongmanRun le 29 mai en Belgique. Chaque semaine, Marlies partage son ressenti sur ce périple béninois et sur ce qu’il a apporté à chacune, en Belgique comme là-bas. Cette semaine, Marlies raconte l’histoire de Luc, un père fier de sa fille. Récit.

Les parents exercent une influence considérable sur leurs enfants. Luc et Alice, fiers parents d’une des jeunes footballeuses du projet de Plan, soutiennent leurs cinq enfants dès leur plus jeune âge dans tout ce qu’ils entreprennent. J’apprécie qu’ils aient pris la peine de partager leur expérience avec moi. Ils sont les parents que tout enfant rêverait d’avoir et j’ai tout de suite su que cette impression ne ferait que se renforcer. Pourtant, Luc n’a pas été tout de suite certain d'inscrire sa fille au projet Girl Power.

Je dois avouer que j’avais des doutes au début. Pas parce que je ne croyais pas en ma fille, mais parce que je voulais la protéger. Au Bénin, des sélections sont souvent organisées pour les footballeurs professionnels. Les promesses d’une carrière à l’étranger sont monnaie courante. Des gens sillonnent les villages. Mais ces histoires finissent souvent en rêves brisés."

Sa méfiance envers le projet était donc due au fait qu’il était inquiet pour sa fille. Vite rassuré par l'équipe de Plan, il m’assure qu’il peut maintenant laisser sa fille jouer en toute confiance.

Le rêve d'un père

Il espère que sa fille deviendra plus forte grâce à cette expérience, car les jeunes Béninoises qui jouent au football sont rares. Elle devra donc tenir bon.

Les filles sont peut-être moins fortes physiquement que les garçons, mais elles ont les mêmes aspirations. Mon rêve est de la voir jouer à la télévision en France. Je l’encourage à continuer le football, car elle est motivée et rien ni personne ne peut l’empêcher de poursuivre ses rêves, pas même un homme."

Luc et Alice estiment que l’enseignement est important. C’est la raison pour laquelle tous leurs enfants vont à l’école.

L’enseignement est d’une importance capitale pour les filles, car elles doivent surmonter des obstacles tels que les grossesses et les mariages précoces. Plus elles étudieront à l’école, plus elles auront le temps d’apprendre à se défendre et à prendre leur avenir en main."

Le projet Girl Power: une opportunité unique pour les filles et leurs parents

Luc est aujourd’hui convaincu des bienfaits de l’initiative Girl Power, même s’il estime qu’il reste certains points à améliorer.

Le projet donne à nos enfants une autre perception de l’avenir, mais aussi de la vie. Ils ont même plus de respect pour leurs parents ! Bien sûr, l’information met parfois du temps à nous parvenir et il serait intéressant d’avoir plus d’entraîneurs féminins, car l'énergie que dégagent les filles entre elles, c’est extraordinaire."

Luc nous explique également qu'il entretient une meilleure relation avec sa fille grâce au projet. Tout prouve qu’il est extrêmement fier de sa fille footballeuse: la manière dont il parle d’elle, dont il se comporte avec elle…

Une fois encore, j’ai rencontré deux personnes que j’admire. Ils sont si sympathiques et si sereins. Et les belles paroles de Luc sont une lueur d’espoir…